Pseudotropheus elongatus

mars 31, 2009

elongatus

Descripteur Ribbink en 1983
Synonyme(s) Chilumba Yellow Tail Elongatus
Taille Mâle : 10.0 cm, Femelle : 10.0 cm
Température 24 °C à 28 °C
pH 7.5 à 8.5
Dureté  
Zone de vie Inférieure
Espérance de vie  
Origine
Il provient du lac Malawi, sur la côte nord-ouest, dans une région peu accessible, d’où sa découverte tardive. Les seules localités d’origine connues sont aux environs de Chilumba, à proximité des îles Chirwa et Mpanga Rocks.

 

Description
Il fait partie des 24 espèces d’elongatus classés par Ribbink en 1983. Le Mpanga est un des elongatus les moins allongés.   

La robe est d’un bleu clair éclatant, avec sept à huit barres qui pâlissent en arrivant vers la queue. On trouve deux autres barres sur le front et la nuque. La moitié inférieure de la tête est noire, ainsi que la gorge et les nageoires pelviennes. La dorsale, l’anale et la queue sont bordées de noir. La queue est jaune, ainsi que la fin de la nageoire dorsale et de la nageoire anale. Le mâle peut avoir jusqu’à huit ocelles.

Les mâles dominés et les femelles sont bleus-gris à noir, avec de rares reflets jaunes sur la dorsale et l’anale. 

 

 

Comportement
Plusieurs variétés d’elongatus se ressemblent fortement : Mpanga, Linganjala Reef, Mbenji Island, yellow tail Zimbawe Rock, Taiwan Reef, longior Mbamba Bay Island. En aquarium, maintenir deux ou plusieurs de ces espèces dans un même bac amènera inévitablement des hybridations. Le Pseudotropheus sp. « elongatus mpanga » cohabite avec tous les autres cichlidés, mais il se montre agressif envers les autres mâles de son espèce, particulièrement s’il défend un territoire.  

L’aquarium de maintenance aura au minimum un mètre de façade pour une capacité de 150 litres. Un décor « classique Malawi » est recommandé: plage de sable, nombreuses roches, et éventuellement plantes à feuille épaisses de type anubias. 

 

C’est un mangeur d’algues et de phytoplancton. Il se nourrit sur la couverture biologique des rochers (Aufwuchs). 

 

 

Reproduction
Les mâles reproducteurs surveillent un territoire constitué d’une grotte entre les rochers. Les femelles circulent seules ou en bancs à la recherche de nourriture. Lorsqu’elles sont gravides, elles sont attirées par le mâle à l’intérieur des grottes où le frai a lieu. Elles incubent une vingtaine d’oeufs pendant trois semaines
Publicités

3 Réponses to “Pseudotropheus elongatus”

  1. chrisjam said

    Super les fiches , vraiment bien détaillées c’ est un bon début !

  2. spirit said

    sympa ce blog, je le bookmarke, au moins je vais apprendre dans un domaine complètement inconnu de ma modeste personne, attendez-vous à pas mal de questions de ma part et longue vie,

    ps: un beau design pour ne pas changer, sobre, juste comme j’aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :